« Ciel », Jordi Galí, chorégraphie, 2016. © Camille Olivieri