Connection
Gabrielle Boulanger / Artiste Associée

Gabrielle Boulanger (née en 1985) est habitée par le désir de comprendre et d’interagir avec le monde qui l’entoure. Cette vaste intention se concentre alors sur le bassin grenoblois puisqu’elle y vit et y travaille depuis une quinzaine d’années.

 

Après des études en École supérieure d’art puis en sociologie à l’Université de Grenoble, elle œuvre à fouiller le quotidien de manière pragmatiquement désordonnée avec l’aide d’outils plastiques, sociologiques, et surtout relationnels. En s’associant à d’autres « auteur.es de vies singulièrement ordinaires », ils cherchent ensemble à révéler leur pouvoir d’agir et les potentiels d’un contexte donné.

 

En s’associant avec des équipes de bricoleur.es et d’habitant.es, elle transforme espaces publics plus ou moins délaissés en autant d’espaces des possibles. Parfois associée à des projets de renouvellement urbain, parce sa pratique permet de faire resurgir vérités cachées et ressentis enfouis, l’artiste endosse le plus souvent la casquette de metteuse en lien.

 

De l’espace commun, c’est dorénavant le temps libre qui est son nouveau terrain d’investigation. Elle en édifiera même un Musée...

 

 

SON PROJET POUR LES 3 ANS À VENIR

Cherche temps libre pour collection muséale inédite !

 

Tel est le projet de Gabrielle Boulanger qui pour enrichir son musée invisible mais non moins réel s’adresse à ses concitoyens grenoblois.

 

Temps libres choisis, temps libres subis, temps d’attente, temps de transition, on ne compte pas les temps suspendus dont on dit qu’il ne se passe rien. Objet peu étudié, le temps libre est bel et bien au centre de nos préoccupations. Luxe pour un.es, contraintes pour d’autres la vacance de temps s’exprime de multiples façons.

 

Le Musée du temps libre qui a déjà ouvert son bureau provisoire en plein de cœur du quartier populaire des Terrasses Renaudie à Saint Martin d’Hères se verra ainsi enrichi de témoignages et autres objets de recherche aux multiples formes.

L’artiste en posture de conservatrice se donne la mission d’inventorier, cartographier, donner à voir et à entendre, mais aussi de réactiver des pratiques de temps libres qu’elle aura collecté au fur et à mesure de ses trois années de recherches sur le territoire.

 

On le sait, le paradoxe n’est pas un frein à la création artistique, bien au contraire il produit le plus souvent de fécondes confrontations qui transforment profondément nos regards, nos connaissances. Or la question du temps libre est bien au cœur de nos préoccupations sociétales car elle permet d’inverser la compréhension de nos problématiques autour du travail. Vaste changement de paradigme dont le Magasin des horizons est le témoin actif en accompagnant le développement du ce musée et en proposant croisement des champs de connaissance (sociologie, anthropologie, psychologie … et muséologie)

 

Lien vers son site internet :

http://museedutempslibre.org/

 

QU’EST QU’UN.E ARTISTE ASSOCIE.E ?

Durant trois années, les artistes associé.e.s vont développer régulièrement des projets en lien avec les habitants de Grenoble. Ouvertes et transversales, les pratiques de ces artistes ne rentrent dans aucune case et souhaitent expérimenter dans la rencontre et l’itinérance intellectuelle. Stay tuned !